Le grand départ : première

grande-argentina-am-24072010-bei-396423
Notre bateau le Grande Argentina

Le grand départ : premier gros, gros, gros stress. A trois jours du départ pour Anvers, en allant faire le plein, première panne. Une bonne panne avec le témoin rouge qui s’allume, celui qui dit qu’ il faut s’arrêter immédiatement et qui bride le camping car a 50 km/h pied au plancher. Je rentre tranquillement, enfin pas de trop quand les poids-lourds te doublent sur la nationale… Tout juste formé par mon instructeur mécanique, je sors mon lecteur de code d’erreur et je réalise une grosse erreur de débutant : je consulte Google. Ben c’est comme pour les diagnostics médicaux, il ne faut pas se fier aux expériences vécues des internautes. La pression monte, je commence à calculer comment partir plus tard, comment faire « changer mon turbo grippé voire déculasser le moteur » prédit par le moteur de recherche. Bref après deux heures à retourner cela dans ma tête, je l’amène légèrement affolé au garage Mercedes Julian à coté de la maison. Discours rassurant et diagnostic rapide : un collier mal serré au niveau du turbo. Ouf et grand merci à tous.

IMGP2783
Fais bon voyage Kankingcar!

Suite à ces péripéties, je décide de monter à Anvers en deux jours. Kankingcar a tourné comme une horloge. Je me présente au Haven 1333 dans l’immense port de Anvers (au moins 40 km de long!) le dimanche soir. Bonne nouvelle ils ouvrent les portes à 6h le lendemain. Je m’installe donc sur le parking avant de déménager dans un village tout proche tant le ballet des très nombreux camions sur le site est bruyant.

 

 

A 6h, je me présente devant les bureaux « Check in » de la société AET. Il s’en suit une 1h30 de queue au milieu des nombreux conducteurs de camions pleins de voitures (plutôt des épaves) venant des pays de l’est et à destination de l’Afrique… Arrive mon tour et l’agent AET me donne une étiquette à coller sur la vitre latérale ainsi qu’une cordelette afin de suspendre les clefs au rétroviseur intérieur. Je rentre donc sur le port non sans avoir mis un gilet jaune et je suis plutôt satisfait lorsque le docker me fait garer sur le parking « VIP » juste à coté de la guérite du gardien. Je vais donc le laisser seul, vide à coté d’un 4×4 limousine, d’un beau 4×4 jaune et d’un véhicule aménagé italien.

 

Le conducteur m’aborde, je comprends qu’il est italien et malentendant. Jeune retraité, il part avec sa femme, malentendante également, pour un tour du monde sur plusieurs années. Nous convenons de faire route ensemble en taxi jusqu’à la gare d’Anvers. Un petit tour en train pour Bruxelles puis en avion pour Saint Exupéry pour retrouver papi Yves qui me ramènera à la maison, sans notre Kankingcar… Première partie finie!

 

 


2 réflexions sur “Le grand départ : première

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s