La cuarenta!

La ruta 40 est une route nationale qui s’étend du Nord au Sud de l’Argentine entre la Quiaca et Cabo Virgenes soit un peu plus de 5000km en suivant le coté Est de la cordillère des Andes. La parcourir s’annonce long mais c’est à la mesure du pays et nous ne la feront pas toute. Pour la rendre plus divertissante, nous l’avons agrémentée de quelques étapes « nature et découverte », des étapes gustatives et de quelques pauses farnientes…
En ce qui concerne les découvertes, nous nous sommes dirigés dans un premier temps sur les traces des Incas avec deux visites au programme : les ruines de Quilmes et El Shincal.
Les ruines de Quilmes, comme le nom de la célèbre bière du pays, nous a enchanté par sa grandeur à flan de montagnes. Nous avons pu grimper jusqu’aux vestiges des tours de guet au milieu des cactus. Le musée y était également très abordable pour les enfants. Et nous avons eu la chance de terminer la visite par une dégustation d’empanadas fraichement préparés. Un régal.

Le deuxième cite que nous avons découvert est celui d’El Shincal. C’est une cité qui a été fondée en 1470. Nous l’avons visité en présence d’un guide (le tout en espagnol, et oui m’sieur dame, et on comprend presque tout, on s’améliore !!). Ça a été une visite très instructive et plutôt complémentaire de Quilmes que nous avions abordé en solo.

Après le visionnage d’un « C’est pas sorcier » pour conclure sur les Incas (avant de les retrouver au Pérou), nous avons pris la direction du Parc national de Talampaya : Juste splendide !
Au sein du parc, les enfants ont pu s’éclater à faire le petit parcours « triasique » où se trouvent la réplique grandeur nature de plusieurs dinosaures. Ah, ces dinosaures, ils nous poursuivent !!! Les enfants les adorent, nous beaucoup moins mais bon….
Ce parc national classé au patrimoine mondial de l’UNESCO ne peut pas se visiter avec un véhicule personnel alors nous avons réalisé une petite excursion à bord d’un gros camion, au grand bonheur des enfants. Les falaises de grès étaient magnifiques et impressionnantes. Le site étant protégé, nous avons pu observer sans trop de peine : des nandous, des guanacos (cousins du lama), des maras (sorte de gros lapin), des renards, et le fameux condor au-dessus du cañon. Fabuleux. On ne se lasse pas de voir toutes ces bestioles. Des vrais gosses à nous quatre ! Le tout agrémenté d’une petite dégustation de vins locaux avec quelques douceurs : plutôt appréciable… Ce petit moment de pause a certainement plu à Maxime qui a trouvé bon de faire une réserve de raisins secs dans ses poches pour les déguster plus tard devant un épisode des « cités d’or » en compagnie de sa sœur. Sans commentaire !!

Nous avons ensuite découvert la région de Malargue avec sa station de ski « Las leñas », vers laquelle nous avons pu randonner et trouver plein de fossiles et des ossements en tous genres (plus récents). Quelques cours d’anatomie vétérinaire et de géologie au détour des découvertes des enfants.

 

Nous avons visité le planétarium udique pour petits et grands : quadrants solaires, constellations de l’hémisphère sud et possibilité de voir à travers un gros télescope la planète Mars. Le top !

Le long de notre parcours, nous avons également fait quelques étapes gustatives… En général, elles se déroulent au sein de bodegas : les exploitations viticoles… Nous nous sommes régalés le palais à gouter de nouveaux cépages et à poursuivre nos dégustations autour d’un bon feu de bois à la tombée du jour avec les copains…

Néanmoins, notre principale étape gourmande s’est déroulée dans la ville de Mendoza au pied de l’Aconcagua. Nous avons été mis en contact avec Philippe, un français qui tient un restaurant (Anna bistrot) et surtout une pâtisserie française (le brillât savarin), la meilleure d’Argentine !! Un régal au restaurant, un régal à la pâtisserie (le chocolat et les macarons…) et un régal le lendemain matin au petit déjeuner ! Adresse à retenir !!!

 

Et avec toutes ces étapes, on s’est octroyé le droit de se poser au bord d’un lac vers San Juan puis à Malargue. Deux jours sans se demander où l’on va dormir, combien de kilomètres nous allions parcourir… Juste nous, les copains, l’apéro, les « asados » et se détendre, pendant que les enfants font des barrages, des iles et des bateaux au bord de l’eau. Le bonheur…

 

Bien évidemment, tout ce parcours nous permet également de faire de belles rencontres et de beaux échanges : Rencontre avec un Argentin qui lui, se lance dans l’aventure du voyage à vélo en direction du Mexique, Suerte Santiago ! Pierre et Charline, nos copains de voyage qui nous accompagnent ou que nous accompagnons régulièrement lors de notre parcours. Herve et Laura, couple de français qui ont également le virus du voyage. Et nous, voyager, on adore ça !


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s