Quantum of estrellas !

Nous continuons notre remontée le long de côte pacifique car nous avons rendez vous avec les étoiles au cerro Paranal à 2660m d’altitude. Nous sommes en effet dans une des régions du monde où le ciel est le plus pur (321 jours sans nuages) et surtout avec très peu de pollution lumineuse.
Mais avant, petite halte au « Sancturio de la naturaleza Granito Orbicular » sur les conseils de Seb et Héléne. Nous ne sommes pas déçus car nous arrivons sur une plage propre et c’est assez rare en Amérique du sud. La page est entretenue et gardée par un couple de retraités qui vivent sur les lieux. Sur la plage, on trouve de gros amas granitiques (comme sur le Mont Lozére !!!) mais qui sous certaines conditions de température et de pression ont formé des cercles de quartz autour des autres minéraux. Le granit présente ainsi des milliers de cercles de formes différentes !

Puis nous reprenons la route car nous avons la chance d’avoir rendez-vous dans l’enceinte du Very Large Télescope, actuellement le plus gros ensemble optique au monde. Il est composé de quatre télescopes de 8,2 m de large et 6 autres de 2m de large qui, lorsqu’ ils travaillent ensemble, forment l’équivalent d’un miroir de 120m. Bref, de quoi voir un homme prendre son café sur la Lune ! Ce centre est géré par l’agence européenne australe. Et fait rare au Chili, ils organisent des visites gratuites les samedis (de jour). La seule contrainte est de faire une inscription via internet car les places sont limitées.

Nous avons donc pu profiter d’une visite complète de la structure, en commençant par l’hôtel dédié aux scientifiques que l’on peut voir dans le James Bond « Quantum of Solace ». Il est installé presque sous terre avec dans le hall une superbe piscine intérieure et une végétation luxuriante contrastant avec l’extérieur plutôt…aride.

Puis nous sommes montés jusqu’à l’observatoire où nous avons eu de passionnantes explications sur le fonctionnement en allant jusque dans la salle de contrôle. Impressionnant.

Mais le plus impressionnant fut la découverte d’un des quatre grands télescopes. « Quelle machinerie ! » nous dit Maxime. Effectivement c’est énorme et complexe. Mais ce vers quoi ils sont orientés est aussi infiniment grand et complexe.

Nous finirons cette journée à la recherche « d’estrellas » filantes en famille mais avec interdiction de dire les vœux !

Après une seconde nuit la tête dans les étoiles, nous sommes redescendus dans le désert pour aller voir la « Mano del Desierto », une œuvre de pierre en plein milieu de rien : le désert.

Et qui dit désert dit poussière et sable de partout au grand désespoir de maman… Mais finalement, bien pratique pour faire quelques explications de mathématique à l’arrière du camping-car en attendant de faire la visite de l’observatoire….

Et maintenant, Atacama nous voilà !


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s