Chili, c’est fini!

Ça y est, nous sommes parés pour visiter la mine de Chuquicamata. Inespéré ! On est trop content !! Nous avons eu déjà l’occasion de voir ces énormes camions et leurs bennes sur le bord de la route, mais les voir en fonctionnement…

 

Nous voilà partis à bord du bus, casques et gilets oranges (chacun ses gouts), direction la mine de cuivre à ciel ouvert la plus grande du monde. Initialement exploitée par des américains, cette mine a été nationalisée en 1971. Elle produit 700 000 T de cuivre à l’année, 10% du cuivre mondial et participe grandement au PIB du Chili.

Nous avons tout d’abord visité la ville morte de Chuquicamata qui a été fermée en 2007 pour des raisons de sécurité (pollution notamment) et qui est maintenant partiellement ensevelie. Impressionnant de voir ces énormes terrils qui mangent la ville. Une ville de 25000 habitants vide!

Après avoir traversé les diverses installations, nous arrivons enfin vers l’énorme cratère de la mine qui mesure un kilomètre de profondeur. Une vraie fourmilière. Des énormes camions remplis de minerais défilent sous nos yeux. Les enfants sont comme des dingues de voir ces gros camions de près et ils auraient bien aimé monter dedans. Gigantesque !!! Tout comme les pelles mécaniques qui remplissent les camions.

On en a pris plein les yeux. Et les enfants étaient bien fiers de redécouvrir la mine dans le « C’est pas sorcier » sur le cuivre. On y était !!! Malheureusement personne durant la visite ne va nous parler de la pollution de l’eau, des tonnes d’acide sulfurique que nous voyons transiter par camions ou train, de ces paysages défigurés par ces terrils plats et de tous ces effluents finissant dans la mer…p1120287
Après, nous nous sommes dirigés vers la petite ville de Chiu-Chiu où nous avons été accueillis chaleureusement par les habitants. Sa petite église « San Francisco » est charmante. Cette dernière a été construite dans les années 1600 et son plafond ainsi que ses portes sont entièrement faites de bois de cactus. On se serait cru dans une église de western ! Nous avons gouté leur spécialité locale le « zanahoria », petit gâteau sucré à base de carotte. Tellement bon que nous n’avons pas eu le temps de prendre la photo !

Après quelques provisions, nous avons passé le week-end au bord de la laguna Inka Coya située à quelques kilomètres de Chiu-Chiu. Grand ménage en perspective, grosse lessive pendant que nos petits explorateurs font de la trottinette et des photos des lamas qui viennent à leur rencontre. On a dormi dans des draps propres : youououou !!! Ça fait plaisir à maman (et visiblement qu’à maman…)

Et pour parfaire ces moments de détente, Pierre et Charline nous ont rejoins le temps d’une soirée : échanges, rigolades et apéro bien sûr. Ça fait du bien de les voir ! Alors pisco sur ou pisco saoueur…
Et c’est reparti direction le nord. Nous nous sommes arrêtés à ville de Humberstone, ancienne ville minière partiellement restaurée et inscrite depuis 2005 au patrimoine mondial de l’Unesco. Ici on produisait du salpétre (nitrate naturel) utilisé comme engrais puis comme explosif durant la première guerre mondiale. L’avènement de la chimie et du nitrate synthétisé a instantanément arrêté la production et vidé les 180 cités minières. Bizarre d’imaginer que dans les années 1920, il y avait ici 3000 mineurs.

Les enfants, eux, se sont éclatés : spectacles sur la scène du grand théâtre, jeux de maîtresse dans l’école, lance à incendie chez les pompiers, découverte des locomotives.

 Devant l’hôpital Christel a retrouvé quelques vestiges médicaux : étonnant !

Nous nous sommes également arrêtés pour observer le géant d’Atacama.

 

Pour finir, petit arrêt à Arica, le temps de faire le plein de gasoil, d’eau, de provision et voilà, le Chili, c’est fini !

On gardera en souvenirs : des paysages magnifiques et variés, des rando géniales, un réseau routier en assez bon état mais des péages de partout, des déchets « « en veux-tu en voilà » (mais plutôt moins que d’en d’autres pays d’Amérique du Sud), un accueil plus frisquet à certains endroits, des douaniers tatillons. Trois mois de découverte intense !


4 réflexions sur “Chili, c’est fini!

Répondre à messon Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s