Cité perdue et vue!

Nous voilà partis en direction de la vallée sacrée. Nous scrutons avec attention la météo car la saison des pluies n’est pas terminée et nous avons malgré tout espoir de découvrir le Machu Picchu sous le soleil. Alors ? On hésite… Si nous allons tout de suite au Machu Picchu, il faudra que nous revenions sur nos pas pour découvrir d’autres sites…. Oui, mais tous les sites météo nous disent qu’il fera beau dimanche…. Bon, aller, on fonce !!!! Direction Ollantaytambo où nous abandonnerons notre camping-car une journée pour prendre le train vers la fameuse cité perdue.
Toute la famille est excitée ! Lever 5h45 et direction la gare. Yououou !!! Nous sommes confortablement installés dans le train et c’est parti.

On déjeune en contemplant les paysages extérieurs : de la verdure, une rivière, un précipice, des montagnes immenses… Euh… Il est bizarre le train…Il se tortille le long de la riviére Urubamba et ça secoue dans tous les sens… Faut pas craindre, ça à l’air normal. Après une heure et vingt minutes de trajet, nous arrivons au village « MachuPicchu Pueblo ».

Le soleil est annoncé à midi alors nous décidons d’accéder au site à pied par le chemin des Incas. C’est beau mais ça grimpe. Il fait humide et chaud mais c’est magnifique. Personne ne se plaint. Nos enfants, comme toujours randonnent sans peine. Nous arriverons suffisamment tôt pour prendre le temps de pique-niquer avant d’entrer sur le site.

 


 

Ça y est ! Nous y sommes et le soleil nous rejoint timidement mais surement. C’est émouvant de découvrir ce site pour de vrai. Petite larme pour maman. On ne se lasse pas de prendre des photos. C’est juste magnifique.

Nous passerons plus de quatre heures sur le site à explorer et admirer les ruines. Maxime joue avec un millepatte violet et rose : « c’est drôle, ça fait des chatouilles ». Marc s’amuse avec un alpaga. Juliette apprécie « el puente del inca » malgré le chemin à flanc de falaise. Que du bonheur…

L’affluence des visiteurs est régulée avec une entrée de maximum 500 personnes par heure. Nous sommes hors saison et c’est plutôt agréable car on est loin du compte. Un seul regret peut-être, c’est qu’il n’y a pas de retour en arrière possible. Une fois que nous avons découvert un endroit, il faut avancer dans le sens de la marche pour en découvrir un autre.

Nous avons essayé de profiter au maximum de toutes ces constructions : temple du soleil, du condor , pierre sacrée, le « poteau d’amarrage du Soleil », les fontaines…

C’était trop court mais trop chouette et pas une goutte de pluie : une chance incroyable. Marc est redescendu en courant avec Pierre pendant que femmes et enfants redescendront en bus au village. Nous terminons notre journée par un apéro puis une bonne pizza, le tout le cœur léger.

La fatigue se fait sentir et nous aurons du mal à garder les yeux ouverts dans le train du retour. Nous retrouvons avec hâte notre camping-car pour un bon gros dodo et des images plein la tête. Inoubliable…P1140048
Mais d’autres ruines nous attendent et dès le lendemain nous partons visiter, avec une autre famille de voyageurs, le site d’Ollantaytambo. Cette fois ci, nous avons un guide. Nous apprenons plein de détails sur la culture inca. C’est génial.

On se régale et les enfants sont ravis de trouver d’autres enfants francophones avec qui échanger. Le rendez-vous est pris en France pour aller chasser avec les pointes de flèches que les enfants ont confectionné durant la visite. Ce site est magnifique même si, les espagnols arrivants, il n’a jamais pu être terminé. En haut, on trouve de grands remparts aux pierres parfaitement ajustées et aux normes antisismiques. Les incas ont réussi à hisser des blocs de granit roses (certains pèsent jusqu’à 80 tonnes) provenant d’une carrière à 6 kilomètres… Impressionnant.
Nous prolongerons notre séjour à Ollantaytambo une journée de plus, forcés et contraints par une grève des transporteurs. On pourrait se croire en Europe sauf qu’ici, au lieu de brûler des pneus, ils positionnent de gros blocs de granit sur les routes ! Bien plus écologique et tout aussi efficace !


2 réflexions sur “Cité perdue et vue!

  1. Salut les copains!
    Les fabricants de pointes de flèche sont déjà à fond de notre côté, et attendent déjà avec impatience la suite de l’épisode.
    On est bien motivés pour vous revoir en France ! À bientôt donc !
    Les Klein d’œil !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s