Montagne et méditation

Et c’est parti vers la capitale du Pérou ! Il fait très chaud et nous reprenons la route désertique et sablonneuse du bord de mer avec un peu d’appréhension car Lima n’est pas réputée pour être une ville très sécuritaire.

Nous avons pour objectif un parking au sein d’un quartier chic très bien gardé. Seulement, quand nous arrivons le parking est petit et le gardien, dont le capital sympathie est assez restreint, ne nous inspire pas. Nous prenons donc la décision de ne pas rester et de reprendre la route vers le nord. Tant pis pour la visite de la capitale péruvienne.

Il nous aura fallu trois heures pour sortir de la ville. La circulation est dense et sportive. C’était un peu comme le boulevard périphérique lyonnais un vendredi en fin d’après-midi. A cela, se rajoutent des vendeurs ambulants en tous genres entre les différentes voies et que nous avons manqué de décapiter avec nos rétroviseurs ; des marchés le long des voies ; des dos d’ânes en plein milieu : normal ! On a même vue une station essence sur l’accotement central. Plus facile pour faire le plein dans les bouchons… Un cauchemar !!!

Heureusement, nous sortons indemnes de cette expérience et nous bivouaquons par miracle dans un lieu tout aussi dépaysant : un écolodge où des gens viennent méditer. Trop marrant et inespéré. En plus, il y a des jeux extérieurs pour nos enfants qui l’auront bien mérité. Juliette et Maxime ont pris l’habitude de se faire discrets lors des moments de tensions et cette journée de route en était une !! Pour se détendre, Marc a joué au football avec les employés du site : parfait pour décompresser avec en prime, deux supporters au taquet !! Si on fait abstraction de la procession qui nous a réveillé à 5 heures du matin, la nuit était plutôt reposante.

Alors, changement de décor : on rattaque les virages pour monter dans la montagne, direction la cordillère blanche. Ah !! De la fraicheur !!! On est passé en une seule journée du bord de plage à 4100m d’altitude. Ça fait bizarre mais du bien aussi !

Nous avons transformé notre camping-car en dépanneuse le temps de sortir un péruvien du fossé. Les pneus lisses associés à une conduite folle et une chaussée glissante ne font pas bon ménage. Ils n’ont vraiment pas la notion du danger. C’est effrayant. On a malheureusement vu l’ampleur des dégâts avec des épaves de bus… P1150465
En bord de route, nous avons pu voir à quoi ressemblait l’arbre du chirimoya, le fruit tant apprécié de Juliette ; des avocatiers. Et on a découvert un nouveau fruit : le capay. C’est une sorte de haricot géant dans lequel nous trouvons un fruit blanc à la texture d’un chamallow mais pas trop sucré. Trop bon !!

Nous nous sommes réveillés dans une mer de nuages avec vue sur des pics enneigés. C’est plus apaisant pour nous que la mer et le sable. Un bain d’oxygène, enfin presque si on laisse de côté le fait d’être en altitude.

A nous la découverte du site archéologique de Chavin de Huantar. Ces ruines, inscrites au patrimoine mondial de l’Unesco ont séduit les enfants grâce à son labyrinthe de galeries souterraines descendant jusqu’à 15m de profondeur. Faut pas être claustrophobe !!

Nous avons également visité le musée national de Chavin pour un complément d’informations et pour voir les tenons de pierre finement sculptés de visages ou d’animaux qui se trouvaient autrefois sur les murs du temple.

Un clin d’œil à la classe de Juliette de l’année dernière avec des objets d’autrefois. Ce n’est pas tous les jours qu’on trouve une équerre en os.

Sans le savoir, nous avons dormi au milieu de nulle part à côté d’une école. Juliette et Maxime ont pu rencontrer la maitresse péruvienne qui exerce en pleine campagne. Cette dernière nous a expliqué qu’elle enseigne à 5 élèves qui viennent en classe à pied et que leurs conditions de vie sont vraiment très difficiles. Dans les environs, seule l’école est équipée d’électricité. Ça fait réfléchir sur notre confort et notre chance. Du coup, Juliette et Maxime ont donné à la maîtresse leurs vêtements trop petits après avoir visité la classe. Un moment émouvant…

 

 


6 réflexions sur “Montagne et méditation

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s