Colombia

Dernier passage de frontière un peu particulier car nous nous retrouvons au milieu des migrants Vénézuéliens avec l’Unicef, la Croix Rouge… et la réalité nous fouette en plein visage. Des centaines de personnes attendent avec valises et enfants à bout de bras… alors que nous sommes en voyage…
Nous continuons notre chemin vers le « Lourdes » local, le sanctuaire de « Las Lajas ». La basilique, adossée à la falaise sur laquelle la vierge est apparue, est construite dans une gorge. Nous avons pu apprécier le site malgré un petit crachin.

Puis direction Pasto, à 80km de là. Et là, nous nous confrontons à une autre réalité de la Colombie : l’état des routes… Nous mettrons plus de 6 heures pour faire le trajet. La faute à des travaux de voiries. En soit, ce n’est pas très grave car dans le camping-car, nous avons de quoi nous distraire, nous nourrir et nous n’avons pas de train à prendre… En revanche, le stress est monté quand nous sommes arrivés en ville de nuit. En règle générale, pour des raisons de sécurité, nous ne roulons jamais de nuit. Alors, après cette longue journée de route, la fatigue se fait sentir et la tension au sein de la maison roulante monte un peu. Nous terminerons finalement notre journée au sein du parc national de Chimayoy avec un accueil chaleureux des gardes qui fait du bien.

Le lendemain, nous arrivons à « La Bonanza », petit coin de paradis tenu par une famille formidable. Kika et sa famille sont des voyageurs maintenant établis en Colombie et qui accueillent à son tour des voyageurs. Nous passerons 5 jours avec eux : du repos, de la convivialité, des échanges, des cours de confection de bracelets pour Juliette, de l’espace pour Maxime et Biducha (le chien), atelier cuisine, parilla. Séjour trop court…

Nos hôtes nous ont fait découvrir le joli petit village de Silvia, situé à une cinquantaine de kilomètres au nord de Popayan, en plein cœur du territoire des Indigènes Guambianos.

Ces derniers portent des costumes bleus traditionnels. A Silvia, le marché s’y déroule le mardi et nous ne nous lassons pas des couleurs et des saveurs des marchés sud-américains.

Nous avons dégusté notre premier café colombien dans le patio d’une maison typique magnifique. Et les enfants ont pu réviser le fonctionnement d’un moulin à eau en activité.

Nous sommes également allés à Popayan le temps d’une demie-journée. Cette « ville blanche » connue en Colombie pour ses façades chaulées, est propre et mignonne mais elle ne nous laissera pas un souvenir impérissable malgré ses beaux édifices.

Et petite halte pour visiter la caserne des pompiers qui ont veillé sur notre camping car pendant  notre visite citadine.

Nous passons notre ultime soirée à « la Bonanza » à fêter les 6 ans de Maxime. « Papa, c’est le plus beau anniversaire de toute ma vie ! » Après une chasse au trésor avec les copains (Merci encore à Seb et Charline !). On a pu déguster deux bons gâteaux pour l’occasion (Encore merci à Kika et sa famille !). Moments conviviaux et chaleureux entre petits et grands. La séparation est difficile, TRES difficile. Mais il faut bien avancer et on ne peut que se revoir. C’est une évidence.


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s