La glandouille pour les nuls

Il commence à faire chaud ! Très très chaud ! Alors nous nous dépêchons de rallier la côte caraïbe pour espérer être rafraîchis un peu par l’air marin. Après une halte nocturne en bord de route dans un hôtel-camping avec piscine, nous arrivons enfin aux abords du village du nom de Palomino, situé à une centaine de kilomètres à l’est de Santa Marta. Et là, bof. Le village ne nous inspire pas vraiment.

On se replie dans un camping en bord de mer à quelques kilomètres de là. Et puis nous apprenons que le bateau réservé pour ramener notre camping-car prévu fin juin est finalement annulé. On s’est dépêché pour rien. Il va falloir patienter…

Bizarre de ne presque plus avoir de sites à aller visiter. Qu’est ce que nous allons bien pouvoir faire durant un mois en bord d’océan ? Heureusement, Pierre et Charline nous ont rejoint pour nous apprendre « la glandouille pour les nuls ! ». Ça ne semble pas si simple… Les premiers jours, nous nous activons à préparer le retour en triant progressivement nos affaires dans le camping-car. Nettoyage par ci, rangements par là. Mais au fil des jours, la glandouille pour les nuls, ce n’est pas si mal !!
Petit déjeuner sur la plage, puis diverses activités au cours de la journée : peinture, lecture, pâtisserie, balade sur la plage, séance coiffure, sieste en hamac, jeu de société… Les parties de times up et les parties d’échec font fureur ! Maxime et Juliette ont appris à jouer aux échecs pendant le voyage et les tactiques s’affinent. Ça devient intéressant. Maman est dépassée… Heureusement, il y a aussi les parties de belote au moment de l’apéro ! Hommes contre Femmes et la bataille est rude !

Nous nous sommes régalés avec des noix de coco et autres fruits dont des mangues à n’en plus finir, des comelos (sorte de pamplemousse en forme de poire). On n’oublie pas les barbecues et les tests culinaires avec le plat de riz à la mangue. Un régal !!

La force de l’océan n’est pas adaptée à la baignade mais ça n’a pas empêché les enfants de faire des constructions de sable en tous genres, ni empêché le papa de se baigner… Chaque soir, les enfants ressemblent à des tas de sables ambulants. Vive le camping et la douche extérieure qui ont épargné à notre camping-car le risque de devenir une dune géante.

Nous nous sommes essayés à la photographie plus ou moins avec succès mais entre ces soirées de pleine lune, ces magnifiques couchés de soleil et ce ciel rosé au petit matin, difficile de ne pas tenter des expériences… Le tout au son des perruches et de l’océan ce qui ne gâche rien !

Nous avons découvert lors de notre escapade à Riohacha une énorme sauterelle. Si si, énorme. Une grosse dizaine de centimètres. En la voyant arriver, nous n’avons pas fait les malins. Mais elle était tout de même magnifique.

Et puis nous avons fêté nos « un an » de voyage. Pour se faire, nous étions bien accompagnés : une bonne boîte de foie gras retrouvée au fond du placard, une bonne bouteille de vin, du guacamole maison fait par Charline, des patacones ( bananes plantins frites) cuisinées par Pierre… Toute une soirée à relater nos divers souvenirs avec un brin de nostalgie. Et oui, la fin de notre périple approche et les questions existentielles avec. Qu’allons-nous faire en rentrant ? Pas aussi simple que nous l’aurions imaginé…

Mais il nous reste encore quelques semaines alors on ne se laisse pas abattre. Fuyons nos 39 degrés à l’ombre et nos 28 degrés nocturnes pour la forêt direction : Minca ! D’autant plus que le village de Palomino a été partiellement fermé et envahi de militaires. Un fils de narco a été tué et la tête des gendarmes a été mise à prix… ça ne donne pas très envie de s’attarder dans la région…


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s